منتديات مسك وريحان.
أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم

منتديات مسك وريحان.

اجتماعي، تربوي، ترفيهي
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 Le jeûne et ses vertus bénéfiques

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
Admin



عدد المساهمات : 1643
وسام ذهبي : 7
تاريخ التسجيل : 02/01/2010

مُساهمةموضوع: Le jeûne et ses vertus bénéfiques    الثلاثاء أغسطس 02, 2011 8:56 pm

De l'obligation du jeûne pendant le mois de ramadân. - De ces mots du Coran : "Ô vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit, comme il a été prescrit à ceux qui étaient avant vous. Peut-être craindrez-vous (le Seigneur)" (sourate II, verset 179).



1. Talha ben 'Obaïd rapporte qu'un Bédouin, les cheveux hérissés, vint trouver l'Envoyé de Dieu -paix et salut suir lui- et lui dit : "Ô Envoyé de Dieu, informe-moi de ce que Dieu me prescrit en fait de prières. - Les cinq prières (canoniques), répondit le Prophète, à moins que tu ne veuilles bénévolement en faire d'autres. - Informe-moi, reprit le Bédouin de ce que Dieu m'impose comme jeûne. - Le jeûne pendant le mois de Ramadân, reprit le Prophète, à moins que bénévolement tu veuilles en faire davantage. - Informe-moi, dit encore le Bédouin, de ce que Dieu me prescrit comme aumône." L'Envoyé de Dieu lui indiqua les règles de l'islam à cet égard. Le Bédouin s'écria alors : "Par celui qui t'a honoré de la vérité, je ne ferai rien bénévolement, mais je ne manquerai pas à une seule des choses prescrites par Dieu." Cet homme, dit l'Envoyé de Dieu, sera un bienheureux s'il est sincère." - ou, suivant une autre version : "On le fera entrer dans le paradis s'il est sincère."



2. Nâfi' rapporte que Ibn 'Omar a dit : "Le Prophète jeûne le jour de 'Achourâ et il donna ordre de pratiquer ce jeûne. Lorsque le jeûne du ramadân fut prescrit, on cessa de jeûner le jour de 'Achourâ. 'Abdallah ne jeûnait le jour de 'Âchourâ qu'autant que cela tombait un de ses jours de jeûne volontaire."



3. D'après 'Aïcha, les Qoraïchites jeûnaient le jour de 'Achourâ aux temps antéislamiques. Le Prophète ordonna ce jeûne jusqu'au jour où fut prescrit celui du ramadân. Le Prophète a dit : "Celui qui la veut peut jeûner ce jour-là ; mais celui qui veut manger ce jour-là peut le faire."



CHAPITRE II. - Des mérites du jeûne.

1. D'après Abou Horaïra, l'Envoyé de Dieu a dit : "Le jeûne es un préservatif. Que celui qui jeûne ne commette pas d'actes obscènes et ne sois pas grossier. Si quelqu'un l'attaque ou l'injurie, qu'il dise deux fois : "Je jeûne." J'en jure par celui qui tient ma vie entre ses mains, le relent de la bouche de celui qui jeûne est un parfum plus agréable à Dieu que l'odeur du musc. "Jeûner pour moi, à dit Dieu, c'est renoncer à manger, à boire et à satisfaire ses passions à cause de moi. Je récompenserai celui qui jeûne et toutes ses bonnes actions au déculpe."




CHAPITRE III. - Le jeûne est une expiation.

1. Hodzaïfa a dit : "'Omar ayant demandé qui savait un hadith du Prophète relatif à l'état de trouble, je répondis : "Moi. J'ai entendu le Prophète dire : "L'état de trouble de l'homme peut naître de sa famille, de son argent et de son voisin. Pour le dissiper, il y a la prière, le jeûne et l'aumône. - Ce n'est pas de cet état là que je veux parler, dit 'Omar, mais de celui qui produit des agitations pareilles à celles des flots de la mer. - Pour celui-là, reprit Hodzaïfa ; il est derrière une porte fermée à clé. - Cette porte s'ouvrira-t-elle ou la brisera-t-on ? demanda 'Omar. - Elle sera brisée, reprit Hodzaïfa. - Cela, reprit 'Omar, est plus probable, et il ne sera plus possible de la refermer jusqu'au jour de la Résurrection."
Comme nous disions à Masrouq de demander à Hodzaïfa si 'Omar savait quelle était cette porte, il le demanda et Hodzaïfa répondit : "Oui, aussi bien qu'il savait qu'avant le matin il fait nuit (ce hadith, qui prédit le shisme qui divisa l'islamisme et les troubles qui furent la conséquence de l'assassinat de 'Otsmân, est rédigé d'une façon obscure dans le texte lui-même. Il en est ainsi de toutes les prédictions.)."




CHAPITRE IV. - De la porte Er Rayyân pour ceux qui jeûnent.

1. D'après Sahl, le Prophète a dit : "Il y a dans le paradis une porte qui s'appelle Er Rayyân ; c'est par elle qu'entreront ceux qui ont jeûné, a jour de la Résurrection ; personne autre qu'eux n'entrera par cette porte. On dira : "Où sont ceux qui ont jeûné ?" Alors ceux-ci se lèveront, et personne autre qu'eux n'entrera par cette porte. Aussitôt qu'ils seront entrés, la porte sera fermée et personne n'entrera plus par là."

2. D'après Abou Horaïra, l'Envoyé de Dieu a dit : "A celui qui aura dépensé une paire de quelque chose dans la voie de Dieu, on criera des portes du paradis : "Ô adorateur de Dieu, ceci est bien." Celui qui aura beaucoup prié, on l'appellera par la porte de la prière ; celui qui aura beaucoup fait la guerre sainte sera appelé par la porte de la guerre sainte ; celui qui aura beaucoup jeûné sera appelé par la porte de Er Rayyân ; celui qui aura fait souvent l'aumône sera appelé par la porte de l'aumône. - Je donnerais pour toi la vie de mon père et de ma mère, Ô Envoyé de Dieu, dit Abou Bakr ; certes aucun préjudice ne sera causé à ceux qui seront appelés par une de ces portes, mais y aura-t-il quelqu'un qui sera appelé par toutes ces portes à la fois ? - Oui, répondit le Prophète, et j'espère que tu seras un ceux-là."




CHAPITRE V.

- Doit-on dire "Le Ramadân" ou "le mois de Ramadân". - De ceux qui estiment que l'un et l'autre sont licites. - Le Prophète a dit : "Celui qui jeûnera le ramadân" et "Ne devancez pas le ramadân".

1. D'après Abou Horaïra, le Prophète a dit : "Quand vient le ramadân, les portes du Paradis s'ouvrent."


2. D'après Abou Horaïra, le Prophète a dit : "Quand le ramadân commence, les portes du ciel s'ouvrent, les portes de l'enfer se ferment, et les démons sont enchaînés."

3. Ibn 'Omar rapporte qu'il a entendu l'Envoyé de Dieu dire : "Quand vous le voyez (le croissant de la lune), jeûnez ; quand vous le voyez, rompez le jeûne ; s'il y a des nuages, faites une supputation."
D'après Ibn Chihâb, il aurait ajouté : "le croissant de la lune de ramadân."




CHAPITRE VI.

- De celui qui accomplit le jeûne du ramadân avec foi, avec espoir de récompense et avec sincérité. - 'Aïcha a dit d'après le Prophète : "Ils seront ressuscités avec leurs intentions."

1. Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : "Celui qui, pendant la nuit du destin, reste debout avec la foi et l'espoir d'une récompense, aura le pardon de toutes ses fautes précédentes. Celui qui jeûnera le ramadân avec foi et espoir de récompense obtiendra le pardon de ses fautes passées."




CHAPITRE VII. - Jamais le Prophète n'était plus généreux que pendant le Ramadân.

1. Ibn 'Abbâs a dit : "Le Prophète était un des hommes les plus généreux ; mais il l'était plus encore en ramadân quand il recevait Gabriel. Gabriel venait le visiter chaque nuit du ramadân jusqu'à la fin de ce mois, et le Prophète lui soumettait le Coran. Chaque fois qu'il avait la visite de Gabriel, le Prophète se montrait plus généreux que le vent qui amène la pluie."




CHAPITRE VIII. - De celui qui ne renonce pas à dire des mensonges ou à faire des faussetés pendant le jeûne.

1. Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : "Celui qui ne renonce ni à dire des mensonges, ni à pratiquer des faussetés, Dieu n'a nul besoin qu'il se prive de boire ou de manger."




CHAPITRE IX. - Quand on est insulté, doit-on dire : "Je jeûne".

1. Abou Horaïra rapporte que l'Envoyé de Dieu a dit : "Dieu a révélé ceci : "Tout acte accompli par un fils d'Adam lui sera acquis dans la mesure qu'il sait, mais son jeûne m'appartiendra ; c'est moi qui en fixerai la rétribution. Le jeûne est un préservatif (de l'enfer). Quand le jour est venu pour l'un de vous de jeûner, qu'il s'abstienne de propos indécents, qu'il ne se dispute pas. Si quelqu'un l'injurie ou l'attaque, qu'il dise : "Je jeûne". J'en jure par celui qui tient l'âme de Mohamed entre ses mains, le relent de la bouche de celui qui jeûne est un parfum plus agréable à Dieu que l'odeur du musc. Celui qui jeûne éprouvera deux joies : il sera heureux quand il rompra le jeûne ; il sera heureux encore de son jeûne quand il rencontrera le Seigneur."




CHAPITRE X. - Du jeûne pour celui qui redoute les conséquences du célibat.

1. 'Alqama rapporte ceci : "Pendant que je marchais avec 'Abdallah, celui-ci me dit : "Nous étions avec le Prophète, lorsqu'il nous dit : "Celui qui est apte au mariage doit se marier ; le mariage (pour l'homme) est le meilleur moyen d'éteindre les regards lascifs et de dompter les désirs charnels. Que celui qui ne peut pas se marier jeûne, ce sera pour lui un calmant."




CHAPITRE XI.
- De ces paroles du Prophète : "Lorsque vous voyez le croissant de la lune, jeûnez et, lorsque vous le voyez, rompez le jeûne." - Sila, d'après 'Ammâr, a dit : "Celui qui jeûne le jour où il y a doute est rebelle à Abou-'l-Qâsim (Mohamed)."



1. 'Abdallah ben 'Omar rapporte que, parlant du ramadân, l'Envoyé de Dieu a dit : "Ne jeûnez pas avant d'avoir vu le croissant de la lune et ne rompez pas le jeûne avant de l'avoir vu. S'il y a des nuages, faites une supputation."



2. D'après 'Abdallah ben 'Omar, l'Envoyé de Dieu a dit : "Le mois a vingt neuf nuits. Ne rompez pas le jeûne avant d'avoir vu le croissant de la lune. S'il y a des nuages, achevez le nombre de trente (jours).



3. D'après Ibn 'Omar, le Prophète a dit : "Le mois est ainsi et ainsi, et il retira un pouce la troisième fois."



4. D'après Abou Horaïra, le Prophète - ou Abou-'l-Qâsim suivant une variante - a dit : "Jeûnez dès que vous le voyez ; rompez le jeûne dès que vous le voyez. S'il y a des brumes, accomplissez le nombre de Cha'ban, qui est de trente (jours)."



5. Omm Salama rapporte que le Prophète fit serment de continence à l'égard de ses femmes pour un mois. Quand vingt-neuf jours se furent écoulés, il vint le matin ou le soir (chez 'Aïcha). "Tu avais juré de ne pas entrer (ici) pendant un mois, lui objecta-t-on. - Eh bien, répondit-il, le mois est de vingt-neuf jours."



6. Anas a dit : "L'Envoyé de Dieu avait fait serment de continence à l'égard de ses femmes. Il avait eu le pied démis et resta dans une pièce de l'étage supérieur pendant vingt-neuf nuits. Il en descendit alors, et, comme on lui disait : "Ô Envoyé de Dieu, tu avais fait serment pour un moi", il répondit : "Le mois, c'est vingt-neuf jours."




CHAPITRE XII. - Les deux mois de fête ne peuvent être raccourcis tous deux.

- Ishaq, d'après El Bokhari, a dit : "Si l'un de ces mois a été raccourci, il sera néanmoins complet (même s'il n'a jeûné que vingt-neuf jours, le fidèle aura droit à la récompense intégrale attribuée au jeûne du ramadân)." - Mohammed ben Sîrîn a dit : "Ces deux mois ne sauraient être raccourcis à la fois dans une même année."



1. Avec isnâd différents, d'après Abou Bakra, le Prophète a dit : "Il y a deux mois qui ne doivent pas être raccourcis ; ce sont les mois de fête : ramadân et dou-'l-hiddja."



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://mesk-wa-raihane.ahlamontada.net
 
Le jeûne et ses vertus bénéfiques
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات مسك وريحان. :: Forum Français :: Forum Français-
انتقل الى: