منتديات مسك وريحان.
أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم

منتديات مسك وريحان.

اجتماعي، تربوي، ترفيهي
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 l'ablution/l'hygiène

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
Admin



عدد المساهمات : 1643
وسام ذهبي : 7
تاريخ التسجيل : 02/01/2010

مُساهمةموضوع: l'ablution/l'hygiène   الجمعة مارس 04, 2011 12:10 am

Si nous interrogions plusieurs adeptes de confessions différentes et que nous leur demandions de définir Dieu à l’aide d’attributs leur venant spontanément à l’esprit, il est à peu près certain que nous relèverions parmi ceux-ci les termes de : perfection, pureté, blancheur, lumière.
Maintenant, si nous nous arrêtons sur leur sens commun, nous nous orientons inévitablement vers l’idée d’exempt de toute tâche, de propreté absolue.
A l’égard de cette déduction, un fait incontestable s’impose si Dieu est pureté alors forcément le message qu’il délivre à ses créatures va dans ce sens là, quant au serviteur de Dieu, il ne peut décidément s’adresser à son Seigneur s’il n’est pas lui-même dans cet état préalablement défini.
Certes, la dimension n’est pas la même mais le résultat demeure.
L’être, fruit de l’association d’un corps et d’une âme (image succincte que nous avons tous à l’esprit), cherche en adoptant une religion à atteindre un certain degré de pureté spirituelle, à se rapprocher de son Seigneur.
Or, que nous considérons le corps et l’âme comme un tout indissociable ou comme deux éléments bien distincts, il est indéniable qu’ils sont de toute façon liés. Par conséquent, la pureté de l’âme ne pourra se passer de celle du corps.
De plus, négliger la pureté de son corps, création de Dieu, revient à s’éloigner de Lui.
Nous soulignons donc un premier point: la pureté du corps est un élément nécessaire pour tous ceux qui tendent à se rapprocher de Dieu, ce qui nous amène à considérer l’hygiène corporelle comme essentielle.
Nous pouvons alors nous poser la question suivante : quelle est la religion qui implique de véritables concepts d’hygiène ?
Quelle est celle qui de façon concrète induit l’être humain à une pureté rituelle du corps ?
En un mot, quelle est la religion dont l’assise, le fondement primordial est l’hygiène ?
Nous ne passerons pas en revue tous les courants de pensée et sectes existant. En revanche, en nous attachant simplement aux trois grandes religions monothéistes, nous constatons qu’au niveau du christianisme, il n’existe pas de principes formels et que les prescriptions de l’Ancien Testament qui en contenait certaines ont été abandonnés. Quant au judaïsme, s’il est d’apparence plus ferme et peut être plus enclin à une certaine propreté rituelle, il est certes loin d’égaler l’islam.
Il ne s’agit pas d’un parti pris mais d’une réalité reconnue par nombre de scientifiques, que ce soit au niveau médical ou autre comme nous le verrons.
Nous amenons ainsi le second point: l’islam est par excellence religion de propreté et de pureté.
Le Saint Qour'aan est clair à ce sujet “Purifie des vêtements !” (S 74- Celui qui se couvre v.4) ou encore : “Dieu aime ceux qui reviennent vers Lui et aime ceux qui s’appliquent à être purs” (Sourate 2 - La vache - v. 222).
Nous n’allons pas nous étendre avec précision sur chaque principe hygiénique, là n’est pas l’objet de notre exposé. Nous en énumérerons cependant un certain nombre. De plus, nous mettrons en évidence le lien se tissant justement entre le corporel et le spirituel.
La première chose demandée au nouveau musulman n’est ni le baptême ni un quelconque rite mais, après la proclamation de la «kalima» (unicité de Dieu et acceptation de Mohammad (SAW) comme ultime Prophète) il doit accomplir la grande ablution ou «ghousl» et se raser les parties privées et les aisselles.
Le même bain doit se prendre à différents moments de l’existence du musulman, par ex. après avoir eu des rapports, pour la femme à la fin du saignement consécutif à l’accouchement mais aussi après les menstrues, et en d’autres circonstances précisées par la chariat. Sans ce bain, les prières quotidiennes, la lecture du Qour'aan et autres rites sacrés sont frappés de nullité.
La petite ablution ou wodhou doit se faire avant chaque prière si besoin est.
Si elle est d’un certain côté symbolique, elle n’en demeure pas moins utile à un entretien constant du corps. De ce fait, l’individu est amené à se rincer la bouche, le nez, à se laver les mains et les pieds, le visage plusieurs fois par jour et quand nous pensons que ces parties sont exposées à la poussière et autres impuretés puisque la plupart du temps découvertes, nous comprenons la nécessité de cette ablution. Rappelons à cet effet les paroles du Prophète (SAW) (Cf. Moslim) : “Aucune prière n’est agréé sans purification”.
Touchant directement le corps, il est recommandé de garder les ongles courts, de s’épiler régulièrement (ce qui diminue les risques d’infection et facilite l’entretien des parties privées, atténuant de même les problèmes de transpiration). Au-delà, l’obligation de se laver après s’être rendu aux toilettes nous rappelle cette constante pureté corporelle exigée par l’islam.
Les principes hygiéniques touchent également aux fonctions organiques du corps par l’intermédiaire du jeûne sur lequel nous ne nous étendrons pas dans la mesure où de nombreux ouvrages et articles ont déjà développé tous ses bienfaits et son efficacité.
De même en ce qui concerne la nourriture, nous savons combien les interdits alimentaires se justifient tant par les effets nocifs effectifs sur le corps que sur l’esprit (se référer à ce sujet au texte sur «Le porc»).
MODE DE VIE


Quant à l’alcool ses méfaits physiques et psychiques ne sont inconnus de personne. La liste, naturellement, ne se cantonne pas à ces quelques exemples. Dans la sounna (mode de vie traditionnel du Prophète SAW) , ils sont multiples et ce simple article ne suffirait pas à les nommer tous.
Nous nous contenterons donc de cette énumération qui bien que réduite, nous permet cependant de saisir le rôle primordial de l’hygiène dans la religion islamique.
Un autre hadice résume parfaitement ces observations: “La purification est la moitié de la foi”(MOSLIM).

Toutefois, la propreté n’est pas le seul fait du corps elle concerne également notre environnement.
L’envoyé de Dieu (SAW) nous interpelle de cette façon : “Gardez propre l’endroit qui se trouve devant votre maison de façon à ne point offenser les passants” : Nous comprenons alors combien il est important de bien tenir son intérieur mais aussi de respecter le milieu dans lequel nous vivons en l’occurrence notre quartier, votre ville et pardessus tout la nature. Ceci est un ordre de notre bien-aimé Prophète (SAW). Par conséquent, en tant que musulman, nous devons, sous peine de blesser le coeur de Rassouloullah (SAW) et d’attirer la colère d’Allah, nous y conformer.

En outre, n’oublions pas que notre comportement est le reflet de l’islam. Les autres jugent notre religion à travers notre façon d’agir. Parfois, certains pensent, à tord, qu’une maison bien tenue ou un pas de porte bien entretenue constitue une perte de temps et demeure sans importance aux yeux d’Allah. Or, nous venons de souligner qu’il n’en est rien. Il s’agit aussi d’actes d’ibadaat (adoration) puisque nous obéissons au Prophète (SAW) et de ce fait à Dieu, nous appliquons donc la chariat.
Dans le même ordre d’idée, le respect de la nature et les problèmes liés à la population apparaissent souvent comme des préoccupations secondaires au musulman. Pourtant, s’il traite le monde dans lequel il vit sans considération ni respect, il en est responsable devant Dieu. D’une part, il risque de nuire ou de gêner les autres et d’en subir les conséquences néfastes mais surtout, il ne suit pas les recommandations de son nabi-é-karim (SAW).
Le hadice suivant nous recommande d’éviter trois sortes d’endroits pour faire nos besoins. Les paroles en sont d’ailleurs très sévères.
Le Prophète (SAW) dit : “Evitez de commettre les trois grands péchés dont l’auteur est maudit, à savoir, faire ses besoins auprès des points d’eau, dans les chemins et dans les endroits ombragés”. On rapporte qu’il a inclus aussi les arbres fruitiers ”(TIRMIDI)”. Il est facile d’en deviner la raison. Tout d’abord, ces trois endroits sont fréquentés par les gens et les animaux ensuite, ce sont des lieux vitaux qu’il convient de tenir propres : l’eau que nous utilisons, le chemin que nous empruntons et l’ombre, à laquelle nous nous reposons. S’il ne nous est pas permis d’y faire nos besoins, nous est-il d’avantage autorisés de les souiller, d’y abandonner nos ordures que nous pouvons plus facilement jeter ailleurs ?

Aujourd’hui, il nous arrive d’oublier qu’être musulman ne se limite pas seulement à nos ibadaats quotidiens mais que l’islam a des prolongements divers qui doivent faire partie intégrante de notre vie. Comprenons qu’Allah dans son immense bonté, nous avait de cette façon déjà mis en garde contre la pollution, problème majeur actuellement. Ne pas y contribuer, ce n’est pas seulement se garder de détruire ou salir la nature mais empêcher les autres de le faire. Or combien de musulmans s’engagent réellement dans cette voie? Ce sont les autres peuples qui s’investissent dans ce domaine pourtant islamique.
Et si nous doutons encore de l’importance essentielle que revêt la propreté à tout point de vue, comme nous venons de le confirmer, comment expliquer que les non-musulmans lui reconnaissent une si grande valeur ?
Si l’islam nous exhorte en ce sens, nous devrions être mille fois plus pointilleux qu’eux qui n’ont pas reçu d’ordre de leur Seigneur et qui pourtant s’y appliquent.

Enfin, nous terminerons notre article en nous attachant à un détail, ou à ce qui pourrait s’y résoudre pour certains.
En effet, de multiples études ont souligné l’influence de la couleur sur le comportement humain.
Notons que la bannière de l’islam arbore le vert et le blanc qui, plus est, sont les couleurs de prédilection en Islam. Ce fait n’est ni anodin ni banal. il revêt un sens particulier surtout si nous songeons à certains résultats scientifiques (études faites par des spécialistes) qui ont prouvé que le vert et le blanc avaient un impact bénéfique sur l’être humain dans le mesure où elles l’inciteraient à l’hygiène.
Suite à ces découvertes (à titre anecdotique) les services de la voirie de nombreuses villes de France ont adopté ces deux couleurs pour leurs équipements et uniformes. Mais elles sont aussi fréquentes dans les collectivités, hôpitaux...

Une fois de plus, l’islam n’a rien à prouver puisque quatorze siècles auparavant naissait et s’imposait une religion adaptée aux besoins de l’homme, symboliquement pure, source d’hygiène et de bienfaits pour ce dernier et ce, sous la bannière verte et blanche, le drapeau aux couleurs de l’hygiène et de la propreté.


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://mesk-wa-raihane.ahlamontada.net
 
l'ablution/l'hygiène
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات مسك وريحان. :: Forum Français :: Forum Français-
انتقل الى: